[IP] Scottie Pippen

N’en déplaise aux haters, je vais devoir avant tout remercier Kanye West et sa chère et sûrement tendre Kim Kardashian d’avoir eu l’excellente idée de programmer un passage par Paris pour lancer les hostilités de leur mariage à 3 millions de Dollars.

Non pas car cela m’aura donné l’occasion de croiser le chemin du rappeur, ni de sa nouvelle belle-soeur Kourtney, encore moins des multitudes de people qui ont erré dans les magasins de luxes parisiens à la recherche du même sac ou de la même paire de chaussures qu’ils auraient pu s’acheter dans leur ville américaine favorite, non, ça je m’en fous.

Par contre une people m’a intéressé, la meilleure amie de la mariée et aussi et surtout la femme du joueur figurant assurément sur mon Mont Rushmore à moi. Personne ne m’a demandé mais si ça avait été le cas, Scottie Pippen, puisque c’est bien de lui que je parle, aurait fièrement trôné à côté de Michael et de Dennis en haut de la montagne.

Sa femme usant -et abusant- des réseaux sociaux avait annoncé leur arrivée via Twitter :

Me permettant le jour même de lancer officiellement l’opération au nom de code clair « TROUVER SCOTTIE ».

Car sans manquer de respect à tous les joueurs que j’ai eu la chance de rencontrer, là, on rentre dans la catégorie de la légende vivante et au risque de me répéter un joueur qui m’a vraiment fait rêver. En rencontrant le lieutenant de Jordan, on peut sentir un peu MJ himself non ?

Qui ne se souvient pas de ce dunk ?

Et du trashtalking qui en a suivi avec Spike Lee. Aujourd’hui, je supporte les Knicks mais il faut bien savoir que je trahis mes premiers amours qui étaient bien évidemment les Bulls. Je mangeais Bulls, je m’habillais Bulls (bon un peu Hornets aussi, j’habitais à la campagne, pas évident de trouver les articles de son choix…), je collectionnais Bulls et j’avais l’impression de joueur Bulls -mais ça, c’est un autre sujet !-

Qui ne se souvient pas de cette incroyable photo ?
Prise dans les derniers moments du fameux « Flu Game », pendant les Finales NBA 1997 ? Qui épaulait encore cette fois MJ pendant un de ses -rares- moments de faiblesse ?

Qui se souvient encore de cette présentation de la statue en bronze fabriquée à son honneur ?

Heureusement peu de personnes ! Là on ne le voit pas mais s’il tient sa fille dans ses bras, ce n’est pas uniquement pour la protéger, c’est surtout pour la réconforter, elle était en larmes en voyant le bordel ! Beurk !

Enfin (on pourrait jouer à ce jeu des heures), qui ne se souvient pas de ce formidable All-Star Game en 94 à Minneapolis ? (Oui à l’époque David Stern envoyait encore des ASG dans des villes à petits marchés enfin je dis ça…)

Et surtout de ses sneakers rouges ! Les Nike Air Maestro avait fait fureur à l’époque, je les avais en noir, seulement 20 ans après, j’ai pu en trouver une version similaire (non cuir). Un rêve de gosse en soi…
Il faut dire que j’ai été marqué au plus profond de moi par ce All-Star Game et ces pompes rouges.

En février 94, je n’avais pas encore 12 ans, je jouais au basket et j’étais petit, alors disons que je me déplaçais pour espérer joueur mais que c’était rarement le cas. Quelques jours après ce fameux match des étoiles, un individu de ma classe dont j’ai oublié le nom depuis a pensé en cours de gym et en l’absence de mon prof parti faire ce que faisaient tous les profs de sport masculins, à savoir draguer LA prof de sport, qu’il serait drôle d’attraper en pleine course une corde tendue là au moment même où j’engageais mon salto très mal assuré.
Le résultat ne se faisant pas attendre, moins que les pompiers, je me retrouvais coincé quelques jours à l’hôpital avec il faut le dire, la tête dans le cul.

J’en reviens au sujet qui vous intéresse -plus-, Scottie Pippen. Mes parents m’ayant offert pour me réconforter de m’être pris un mur dans la tronche ce numéro spécial de 120 pages de Mondial Basket du mois de mars 94 qui leur avait coûté quand même 25 balles (oui, là on pouvait dire balles !!). Magazine comme vous le voyez conservé dans un état irréprochable alors que je vous l’assure, je l’ai lu à connaître par cœur le numéro de téléphone de la rédac !

Vous comprenez peut-être mieux pourquoi l’opération « TROUVER SCOTTIE » maintenant ?

Alors oui, j’avais oublié 2-3 détails, les détails que l’on préfère oublier sur les gens qui vieillissent mal.
Par exemple que mon idole de jeunesse vit avec une femme qui se fait raboter la face aussi souvent que je vais chez le coiffeur, c’est-à-dire quand même assez souvent ces dernières années. Et puis forcément, supporter la famille Kardashian, ça doit taper sur les neurones et la capacité à dissocier le bien du mal.
C’est peut-être aussi pour ça que maintenant les All-Star Game, Scottie les joue avec les célébrités et même pas les anciennes gloires et qu’il préfère faire des passes à Justin Bieber qu’à Joakim Noah.

Vous me direz c’est déjà mieux que ses matchs de gala à la con aux Philippines parce que tellement « ruiné », il est obligé d’accepter n’importe quoi pour payer les opérations de sa femme.

Il a dû en parler avec Dennis Rodman, son ancien coéquipier qui à l’époque n’avait jamais voyagé en Corée du Nord et bien lui en avait pris.

N’oublions pas qu’avant la ruine, Pippen était une énorme star commerciale, pour Nike principalement.

Mais ça, c’était avant et vieillir, c’est moche.

J’oubliais aussi que dernièrement, TMZ, le « joli » site de désinformation people US avait annoncé que Pippen avait tabassé un homme venant lui demander un autographe… la réalité étant un peu différente (le gars en mode gros relou avec flash à l’intérieur et à l’extérieur du restaurant où dînait Pippen entre amis + insultes et autres joyeusetés…) mais j’aurai l’occasion d’y repenser plus tard.

Car parlons enfin  de ce moment, arrivé après 4H30 d’attente devant son hôtel. 4 longues heures d’alerte de chaque instant, pire qu’un chat guettant l’envol d’un pigeon. Le pigeon dans le cas présent, c’était moi mais impensable de repartir broucouille après cette très longue attente.

Sauf qu’au moment de sortir enfin, il ne le fit qu’à moitié en se cachant sous sa casquette et derrière ses lunettes mais surtout dans le hall. Rien à faire pour le déloger et du doigt, il imita Dikembe Mutombo me lâchant un « NOT IN MY HOUSE », ou plutôt un « NO FANS ». Bon… ça s’annonce difficile. Et d’habitude, j’abandonne vite. Au premier refus, trop bien élevé que je suis, je fuis la queue entre les jambes vers d’autres aventures et d’autres personnes plus sympathiques.

Oui mais là, je m’en fous qu’il ne soit pas sympa et j’arrive même à le comprendre ! Mais encore une fois, impensable de repartir sans rien. Alors dès qu’ils sortent enfin de leur cachette dorée, je le suis comme un petit chien mais toujours à distance respectable lui expliquant que c’est mon anniversaire (ce qui est vrai mais qui est difficilement un atout dans ce genre d’événement) et lui rabâchant en boucle ce qu’il a déjà dû entendre des dizaines de milliers de fois, qu’il est le plus beau, le plus grand, mon idole, mon fils, ma bataille, fallait pas… euh non. Mais c’est ce que j’avais répété pendant l’attente sur mon banc d’arrêt de taxi et je ne pouvais pas changer de disque !

Le second refus m’a fait mal mais là encore je l’ai compris. N’étant pas seul (d’autres personnes désirant des photos), il protégeait avant tout sa femme.

Ils attendaient un taxi et moi je n’avais rien à attendre à part un autographe. J’insistais en mode quand même assez relou. Et alors que je sentais une faille et qu’il souriait en regardant mes Nike Air Maestro rouges qui ont dû le renvoyer 20 ans en arrière, je retentais ma chance, l’occasion pour moi de me faire bâcher une troisième fois, à n’y rien comprendre…

Mais la 4ème fois fut la bonne, c’est au moment où je lui donne mon portfolio et mon feutre que je repense au mec qui s’était fait soi-disant tabasser… était-ce mon tour ? Parce qu’il est ptet plus tout jeune, mais il est beaucoup plus grand que moi le champion !
Et c’est avec un soin impressionnant qu’il signa enfin ma carte, le Graal, même pas besoin d’emballer mon cadeau cette année, direct à l’envoyeur.

Inutile donc de vous dire que ça valait le coup d’attendre si ?

Le rapport temps/argent de cette opération peut paraître suspect mais cette carte, il l’a signé devant moi, pour moi, dans la douleur, mais c’est aussi ça qui en fera un souvenir impérissable.
Et si ça avait été trop simple, auriez-vous lu jusqu’au bout ?

C’est donc avec émotion que déclare ouverte la 4ème saison des autographes In Person sur Cardsmania alors my friends, comme le veut l’usage… STAY TUNED !!!!

Kheir

2 pensées sur “[IP] Scottie Pippen

  • 30/05/2014 à 15:44
    Permalink

    Whaou, superbe ca Julien
    congratz et encore joyeux anniversaire

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *