[IP] Un weekend à Paris avec Carlos Boozer

Si vous me lisez régulièrement, voir Carlos Boozer et Paris associés ne doit pas vous surprendre puisque je vous avais annoncé dès mon billet sur BWB qu’il serait de passage les 7 et 8 septembre à l’occasion d’un tournoi 3×3 organisé par la NBA, Nike, Foot Locker et RMC.

Et le moins que l’on puisse dire c’est que Carlos Boozer est impliqué à 100% lorsqu’il donne son accord. Il était présent dès vendredi soir à la boutique Foot Locker des Halles pour répondre à quelques médias (dont je faisais partie pour www.street-rules.com) et surtout accueillir les heureux gagnants d’un concours organisé dans la semaine par BasketUSA.

Se montrant très disponible avec les journalistes tout comme les fans, lui parler et le voir agir a été un véritable bonheur. Entouré mais pas encerclé, il est clair que le gars de 2m03 est capable de prendre ses décisions seul, ce qui n’est pas toujours le cas quand on fait face à des sportifs. Je ne doute pas, motivé comme il est, qu’il fasse une grosse saison et que les Bulls -enregistrant surtout le retour de Derrick Rose- fassent tout ce qu’il faut pour aller loin en PlayOffs.

Après les gros poissons tel Basketsession ou Sport365, j’ai donc eu le droit à un court (mais sympa) moment en tête à tête. Chaleureuse poignée de main pour commencer et non moins sympathique pour finir. Juste assez de temps néanmoins pour lui parler de BasketBall Without Borders (encore une fois) et de son implication auprès des enfants et des jeunes. Il s’est montré très enthousiaste sur le sujet, m’expliquant qu’il vivait à Miami et avait une association qui aidait les enfants défavorisés, qu’il avait donné immédiatement son accord à la NBA pour aller au Portugal, sachant qu’il pourrait apporter un peu aux jeunes. De même pour Paris, même s’il savait que ça ne serait pas un camp à proprement parler, il avait envie de voir le niveau des jeunes et s’imprégner d’une culture différente de la sienne. Il m’a aussi répondu qu’il serait tout-à-fait disposé à finir sa carrière en Europe (Italie, Espagne ou France).


Enfin au tour des fans avec qui Boozer a posé à chaque fois pour 2 photos puis a signé une carte (format carte postale) ou ce que la personne souhaitait (ballons, maillots…) Encore tout sourire au moment de poser, un vrai régal pour ceux qui s’était amassés devant la porte du magasin.

Une fois les fans satisfaits, le staff de Foot Locker a eu aussi le droit à une photo de groupe (bien légitime) et quelques autographes, avant qu’à mon tour j’abandonne quelques instants mon rôle officiel pour redevenir le fan que je suis.

Il m’a gentiment signé 5 cartes (j’en avais pris 8, ce qui fait un bon pourcentage de réussite !)

Il est l’heure de partir se reposer car dès le lendemain 8H30, je devais être au front pour le début du tournoi 3×3 place de la République, auquel je m’étais inscrit dès juillet.

Et autant dire que la nuit a été courte et le réveil difficile. Je vais vous résumer rapidement le tournoi car j’en ai fait un article sur Street Rules.  Organisation clairement légère, présence obligatoire à 8H30 alors que notre premier match était programmé à 18H50, pour le parisien et presque voisin que j’étais, ça ne m’a pas dérangé mais mes potes de notre équipe déjà beaucoup plus… Mais il y a eu du jeu, sur ce point, on a pas eu à se plaindre.
Carlos Boozer lui aussi s’est repointé pour nous montrer ses tatouages et ses lunettes Gucci. Samedi matin et après-midi, de même dimanche. Sur le terrain même, à taper dans les mains à tout va, encourageant les « kids » et signant pendant de longues séances d’autographes à des gens conquis. Tout le monde est unanime, il a été du début à la fin ultra disponible !

Je pense qu’on reverra Carlos Boozer très rapidement à Paris, peut-être pas comme il me l’a laissé penser pour finir sa carrière de joueur mais je l’imagine déjà parfaitement en tant qu’ambassadeur de la NBA ou pourquoi pas des Bulls si toutefois ils arrivaient enfin à faire une très bonne saison jusqu’au bout…

Maintenant qu’à priori la saison des rencontres s’achève, je vais me concentrer sur les courriers, ça fait un bail que je n’ai rien envoyé et donc rien reçu.
Stay tuned, l’aventure Cardsmania est loin de s’arrêter !

Kheir

 

Une pensée sur “[IP] Un weekend à Paris avec Carlos Boozer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.